Beach, guns and cars

19 février – C’est le merci de l’organisateur, reçu par mail.

Aujourd’hui je change d’hôtel. Celui réservé via Booking ne ressemblait pas du tout à sa présentation et j’avais une chambre confortable mais sombre en rez de chaussée avec vue sur un parking. Je vais m’installer dans un Best Western un peu plus près du centre ville et le temps que je range mes affaires il est 10 heures.

Je pars vers la jetée faire ma balade du matin. La marée s’est décalée et est encore haute. Pour ne pas raccourcir la journée de plage (20 $ le day pass) ils ouvrent aux voitures quand même mais seuls les gros 4X4 s’y aventurent car il faut rouler un peu dans l’eau ou sur le sable mou. Cette blonde a essayé avec une voiture normale et maintenant elle fait spectacle.

A la jetée ça mord aujourd’hui. Je vois beaucoup de poissons remonter au bout des lignes, mais rien de gros. Ils appâtent avec 2 grosses crevettes. Les shrimps c’est une spécialité ici, accommodée de toutes les façons possibles dans les restaus. En bas je vois un petit requin qui maraude en surface, 80 cm-1 m. Les cormorans sont intéressants aussi. Ils volent en patrouille à la queue leu leu vraiment au ras des vagues mais sans jamais tremper un bout d’aile, de la grande précision. Je pense qu’ils utilisent un effet de sol généré par les vagues sous leurs ailes pour faire le moindre effort. Quand le rouleau se retourne, ils changent de vague.

Je discute avec un couple de québecois à l’accent reconnaissable. Ils sont venus pour la course et ils ont vu toutes celles de la semaine. Ils viennent souvent aux US voir les courses NASCAR. Ils ne s’intéressent plus à l’Indycar et encore moins à la F1 depuis que les Villeneuve n’y sont plus. Ils me disent que c’est bien ici, et que plus au sud il y a trop de monde et les parkings sont tous payants à 25 $ la journée.

A 13h je pars déjeuner au Volusia Tog Gun Center, la plus grosse armurerie de la région. Cela fait aussi partie de la culture américaine. A la télé, la tuerie dans une école de Parkland en Floride continue d’avoir un grand retentissement et semble susciter le débat. On parle de réformer la loi en n’oubliant pas de dire que toutes les tentatives de réformes précédentes ont échoué.

Mais moi je suis ici pour m’amuser comme un gamin joue avec des pétards. Au restaurant, je vois et j’entends les tireurs derrière une grande vitrine. On voit les flammes au bout des canons. Certains viennent en couple, même avec leurs enfants. Dukes sera mon instructeur, un solide gaillard avec qui il vaut mieux faire ce qu’il dit. Et justement j’ai pris une bière au restau, donc pas question de tirer aujourd’hui ! J’ai le temps, je reviendrai demain ! En attendant je fais quelques photos de ce que les américains peuvent acheter…

Sur le retour je m’arrête à un garage repéré l’an dernier sur la route du speedway, car il y a de belles voitures devant. C’est le garage Classic Muscle Motor Co. spécialisé dans la restauration des muscle cars, ces voitures de sport des années 70-80. C’est un atelier de peinture et de mécanique traditionnel, un garage quoi, comme ceux avec lesquels on jouait petit. Je vous laisse voir sur les photos ce qu’il y avait aujourd’hui, comme cette Chevrolet Stingray, cette Studebaker ou cette ancienne Camaro SS.

Vers 17h je prends possession de ma chambre pour la semaine restante avec plaisir, king size et balcon sur la plage, bureau pour le blog, frigo, cafetière et micro-ondes, piscine et salle de fitness. Le wifi fonctionne et je vais pouvoir dormir bercé par les vagues…


20 février

Au breakfast, le StormTracker à la télé annonce du très chaud aujourd’hui, plus que les moyennes saisonnières, entre 26 et 30°C. Je pars sur la plage rejoindre la jetée. Ça mord encore aujourd’hui et voilà ce pêcheur qui semble sortir quelque chose de mangeable. Mais non il le rejette, trop petit me dit-il. Un autre pêcheur me désigne en bas de la jetée : c’est une tortue qui passe par là. Elle passe sous la jetée, ressort de l’autre côté, prend une respiration et plonge. Je me demande comment elle se nourrit et quand elle sort sur la plage. La réponse est sur le panneau ! En fait elles broutent au fond de l’eau et sortent en mai pour pondre leurs œufs dans le sable.

Sur la plage les camions ambulants sont déjà là malgré la marée haute. Celui-ci a les roues posées sur des plaques pour ne pas s’enfoncer quand l’eau lui lèche les roues. Tu peux commander les pieds dans l’eau !

Avant midi je retourne au Volusia Top Gun. Dukes m’a reconnu. L’employé prépare le matériel : 3 pistolets, leurs chargeurs vides séparés et les boites de munitions dans un container en tôle fermé, plus les fusils. Il me fait signer une décharge sur un terminal électronique. En gros je décline toute responsabilité au centre si je suis blessé ou tué ! Je commence à me demander où je vais mais Dukes m’inspire confiance. Il a une caméra avec une antenne sur la tête et les images sont donc envoyées quelque part en direct ou enregistrées et puis il est armé à la ceinture prêt à dégainer et il a une carrure et une assurance à pouvoir maîtriser n’importe quel hurluberlu qui ne saurait pas se tenir.

Dukes me tend un casque et des lunettes dont je ne me servirai pas car elles ne vont pas bien sur les miennes.

Je choisis une affiche cible assez neutre. Y en a de Ben Laden ou de silhouettes menaçantes. On met les casques et on rentre dans le couloir qui dessert les pas de tir. Dukes étale tout le matériel dans l’ordre où on va s’en servir, remplit les chargeurs un par un qu’il pose à côté des armes, sauf le Magnum qui a un barillet qu’il laisse ouvert. Les munitions de fusil d’assaut sont impressionnantes. Puis il me montre comment tenir chaque arme de poing à 2 mains, en particulier le Glock et le Walther qui ont un canon à recul. Quand il me dit je dois enclencher moi même le chargeur sur le Glock et le Walther et libérer le cran de sûreté. Sur les autres, c’est lui qui enclenche le barillet du Magnum et les chargeurs sur les fusils d’assaut. Après chaque séquence il reprend les armes en main, sort les chargeurs et vérifie que rien ne reste dans les canons. Professionnel.

Présentation par Dukes de la panoplie que je vais utiliser : Glock 70 calibre 9 mm, Walther PQQ calibre 45, 357 Magnum à barillet, fusil d’assaut AK-47 du Soviétique Mikhaïl Kalachnikov et les 2 autres je n’ai pas retenu le nom :

Premier tir au Glock 70 9 mm :

Deuxième séquence au Walther PQQ 45 :

Fusil d’assaut AK47 :

Je vous montre le deuxième fusil d’assaut, plus puissant, je n’ai pas retenu ce que c’est :

Et le fusil mitrailleur M4 à rafale libre pour le feu d’artifice final, c’est tellement rapide qu’on ne voit même pas l’éjection des douilles qui me retombent parfois dessus. Dukes me dit de bien m’appuyer sur la jambe avant sinon l’arme monte et on part en arrière :

Celui-ci pête le feu par tous ses interstices ! C’est le 357 Magnum, le plus costaud de toutes les armes ici présentes. J’ai droit à 2 séquences, dont une cadeau après le fusil mitrailleur :

Voilà, je me suis bien amusé et remercie chaleureusement Dukes et l’autre employé avant de prendre le chemin du retour.

Celui-ci je ne l’ai pas essayé :

Je prends ces 2 pick-ups sur le parking, l’ancien et le moderne, puis je m’arrête de nouveau au Classic Muscle Motor Co voir ce qu’il y a aujourd’hui :

Puis je rentre me détendre à l’hôtel, plage et piscine…

A la télé je retrouve aussi ces inénarrables shows de télé-réalité de Jerry Springer qui met en présence dans un studio des maris trompés, des légitimes en face des maîtresses qui leur annoncent qu’elles sont enceintes ou des situations pires. Ça s’écharpe en public, en vient parfois aux mains, le public donne de la voix, Jerry orchestre le show, très affable, à la manière d’un André Dussolier. Je n’ai pas de goût du tout pour la télé-réalité mais là c’est tellement bien fait qu’on se marre et c’est pas possible, je pense que ce sont de très bons acteurs professionnels qui jouent !

Publicités

2 réflexions sur “Beach, guns and cars

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s